Afrique du Sud : les excuses posthumes « sans réserve » de l’ex-président de Klerk

·1 min de lecture
Bien que membre actif de l'aile la plus conservatrice du Parti national qui a instauré l'apartheid, Frederik de Klerk a engagé et fait aboutir le processus qui a mis fin au régime dégradant qui avait sévi en Afrique du Sud.
Bien que membre actif de l'aile la plus conservatrice du Parti national qui a instauré l'apartheid, Frederik de Klerk a engagé et fait aboutir le processus qui a mis fin au régime dégradant qui avait sévi en Afrique du Sud.

Dans un message vidéo de 7 minutes adressé aux Sud-Africains à titre posthume et dévoilé ce 11 novembre, quelques heures après son décès, Frederik de Klerk s?est excusé « sans réserve » pour « la douleur et le mal, et l?indignité et les dégâts » causés par l?apartheid, à titre personnel autant qu?en sa qualité de dirigeant. Il a affirmé avoir défendu l?apartheid dans sa jeunesse, mais avoir complètement changé d?avis sur le régime au début des années 1980. Il n?a en revanche pas apporté davantage d?éclairages sur son rôle dans les répressions de l?apartheid.

Quoi qu?il en soit, c?est l?un des symboles de toute une époque qui vient de tirer sa révérence. L?information a été donnée par la Fondation FW de Klerk, qui a indiqué que Frederik Willem de Klerk, dernier président de l?Afrique du Sud sous apartheid, avait rendu son dernier souffle à l?âge de 85 ans à son domicile en banlieue du Cap. Il souffrait d?un cancer. Dernier président blanc du pays, il avait contribué à mettre fin au régime en légalisant l?opposition noire et en entamant des négociations avec Nelson Mandela.

À LIRE AUSSIAfrique du Sud : l?ancien président Frederik de Klerk est mort

Un politicien conservateur?

Pourtant, Frederick de Klerk ne semblait pas du tout destiné à devenir l?un des acteurs de la chute de l?apartheid. Né le 18 mars 1936 dans une famille afrikaner très conservatrice et d?un père ministre, il grandit au c?ur de la politique nationaliste. Membre du Parti national, le parti de l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles