Afrique du Sud : vous avez dit casse-tête vaccinal ?

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
L'Afrique du Sud, s'appuyant sur une étude, a évoqué dimanche la possibilité d'une efficacité
L'Afrique du Sud, s'appuyant sur une étude, a évoqué dimanche la possibilité d'une efficacité

Une semaine après avoir reçu en grande pompe son premier million de doses de vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, le gouvernement sud-africain vient de suspendre temporairement le déploiement de son programme de vaccination avant même qu?il ne débute. En effet, le vaccin à vecteur viral, développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l?université d?Oxford, a connu des déboires ces dernières semaines, son efficacité ayant été mise en cause pour les personnes âgées de plus de 65 ans et dans les pays où les variants sont présents. Ce qui est malheureusement le cas de l?Afrique du Sud, très touchée. Du coup, le gouvernement s?est dit prêt, mercredi, à revendre ou à échanger un million de doses du vaccin AstraZeneca, au profit de celui de Johnson & Johnson.

À LIRE AUSSIPfizer, Moderna, AstraZeneca, Spoutnik V? Tout savoir sur les huit vaccins

Changement de stratégie

Dimanche, les autorités avaient suspendu le programme de vaccination qui devait débuter dans les jours suivants avec le vaccin AstraZeneca/Oxford, après une étude révélant notamment une efficacité « limitée » contre le nouveau variant sud-africain du virus, baptisé 501Y.V2. Selon les premiers résultats de cette étude de l'université sud-africaine du Witwatersrand à Johannesburg, le vaccin d'AstraZeneca/Oxford est efficace à seulement 22 % contre les formes modérées du variant sud-africain. Aucun résultat n'est encore disponible sur son efficacité contre les formes graves.

Mercredi, le minis [...] Lire la suite