En Afrique du Sud, les bancs de l’école désertés à cause du Covid

·1 min de lecture
Les zones rurales pauvres et les townships qui ont un accès limité à Internet ont été fortement touchées.
Les zones rurales pauvres et les townships qui ont un accès limité à Internet ont été fortement touchées.

Dans le township de Rosedale à Upington, petite ville de la province du Cap-Nord, les rues sont animées en ce vendredi matin. Des cohortes d?enfants jouent avec les chiens du quartier sous le soleil du Kalahari, insensibles à la fraîcheur hivernale.

« Aujourd?hui, il n?y a pas école ! » affirme malicieusement Clayvion, 10 ans, occupé à enfiler une paire de rollers extirpée de sous un canapé. Il ne sait d?ailleurs plus trop quels sont les jours où il a classe. Sa grande cousine, Kayleen, d?un an son aînée, explique à son retour de l?école : « Eux, ils n?ont classe que trois jours par semaine. Moi, c?est quatre jours. Ils ne veulent pas que tous les enfants viennent en même temps à cause du coronavirus. » Les classes où se côtoient jusqu?à 50 élèves ont aussi dû être divisées, alors difficile de ne pas se perdre dans des emplois du temps aussi variés et évolutifs.

À LIRE AUSSIAfrique du Sud : le Covid-19 a ramené les écoles 20 ans en arrière

Des milliers de décrocheurs scolaires

Depuis bientôt un an et demi, l?Afrique du Sud retient sa respiration. Pays le plus touché par l?épidémie de Covid-19, il avait imposé un confinement strict dès mars 2020. Depuis, les niveaux d?alerte fluctuent selon l?évolution épidémique, et avec eux les conditions d?ouverture des écoles. « Après le confinement, les élèves ont d?abord pu revenir un jour par semaine, puis deux, et aujourd?hui ils en sont à quatre jours », explique Hjordis Martin, professeure de technologie dans un lycée [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles