"Une Afrique où les femmes auraient les mêmes droits que les hommes serait sauvée" : Jacques Attali analyse l'impact de la pandémie sur le continent

Michel Lachkar
·1 min de lecture

Africa Trend 2021 est un rapport exclusif à destination des décideurs, rédigé par le cabinet Attali et associés, notamment sur les conséquences du Covid-19 en Afrique. Il trace les perspectives du continent à moyen et à long terme et brosse les tendances de fond sanitaires, politiques, économiques, environnementales et technologiques des pays africains. franceinfo Afrique a interviewé l'économiste.

franceinfo Afrique : relativement épargné par la première vague pandémique, le continent africain semble plus durement frappé par cette seconde vague. Dans votre rapport "Africa Trend 2021", vous vous inquiétez des graves conséquences sanitaires de la pandémie.

Jacques Attali : alors que la pandémie de Covid-19 est à nouveau en plein essor en Afrique, d'autres maladies pourraient causer plus d'un million de décès supplémentaires en 2021. Cette pandémie a fragilisé les systèmes de santé et retardé les campagnes de vaccination. De ce fait, la lutte contre le paludisme pourrait reculer de dix ans, avec environ 100 000 décès supplémentaires en Afrique subsaharienne en 2020. Le continent doit faire face à une flambée de maladies évitables par la vaccination, telles que la polio, la rougeole et la fièvre jaune, car les campagnes de vaccination des enfants ont été interrompues, en particulier au Nigeria. Les suivis de la tuberculose et du VIH ont été quasiment abandonnés, entraînant entre 200 000 et 400 000 décès supplémentaires en 2020. Les décès liés au sida sont ramenés au niveau (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi