Afrique : l’Allemagne craint une nouvelle crise de la dette

Le chancelier Olaf Scholz rentre tout juste d'une tournée sur le continent africain, au Sénégal et en Afrique du Sud.
Le chancelier Olaf Scholz rentre tout juste d'une tournée sur le continent africain, au Sénégal et en Afrique du Sud.

L'afflux de prêts à long terme consentis par la Chine aux pays pauvres, particulièrement en Afrique, constitue « un danger sérieux » de voir le monde plonger dans une nouvelle crise financière, a averti vendredi le chancelier allemand, Olaf Scholz. Alors que de nombreuses économies sont encore sous le choc de l'impact de la pandémie de Covid-19, qui a aggravé les tensions financières, certains de ces pays, comme le Sri Lanka et la Zambie, ont dans le même temps bénéficié d'importants prêts chinois. L'ancien gouverneur de la banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan a reconnu lors d'une conférence le mois dernier qu'il y avait des problèmes d'endettement dans des pays partenaires, sans en citer aucun.

À LIRE AUSSIMerkel en Afrique : l'Allemagne affiche sa différence

Le débat sur les prêts chinois relancés

« Il existe un danger vraiment sérieux de voir (se déclencher) une prochaine grande crise de la dette dans les pays du Sud liée aux prêts accordés par la Chine, qui n'a elle-même pas une vue d'ensemble en raison des nombreux acteurs impliqués », a estimé le chancelier social-démocrate lors d'un débat au Congrès des catholiques qui se tient à Stuttgart. Durant ce congrès, il a été interpellé sur le fait que l'Europe était restée en retrait pendant que l'argent chinois construisait des routes et des universités africaines, augmentant ainsi l'influence de Pékin sur le continent. « Cela plongerait la Chine et les pays du Sud dans une grande crise économique et fina [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles