Afrique : les forêts tropicales en danger

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Pour préserver le bassin du Congo, des rangers assurent une surveillance de tous les instants. 
Pour préserver le bassin du Congo, des rangers assurent une surveillance de tous les instants.

C'est un constat intéressant que viennent de faire des chercheurs du Centre français de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) et de l'Institut français de recherche pour le développement (IRD). Les forêts tropicales africaines sont véritablement mises en danger par le réchauffement climatique ainsi que par les comportements humains. Ils se sont basés sur des données répertoriant plus de six millions d'arbres répartis sur plus de 185 000 parcelles dans cinq pays : Cameroun, République centrafricaine, Gabon, Congo-Brazzaville et République démocratique du Congo (RDC).

À LIRE AUSSIClimat : « Poser la question de la dette écologique envers l'Afrique »

Un constat dégagé grâce à une modélisation d'un large bassin

Les chercheurs ont pu établir une modélisation fine de ce bassin forestier, souvent qualifié de deuxième « poumon vert » du monde après l'Amazonie, et une cartographie prenant notamment en compte les espèces d'arbres (plus de 190 au total), qui leur a notamment permis de classifier 10 principaux types de couverture forestière. Car « le bassin forestier d'Afrique centrale est loin d'être un tapis vert homogène, » souligne Maxime Réjou-Méchain, de l'IRD, premier auteur de l'étude. Une diversité due notamment aux variations des climats et des sols, ainsi que de l'ampleur de l'activité humaine, comme l'agriculture itinérante. En croisant ces résultats avec des modélisations de changements climatiques (selon les scéna [...] Lire la suite