Afrikimages : "Non, l'Afrique n'est pas que le continent des enfants aux ventres ballonnés"

Martin Mateso
Des photographes africains s'associent pour raconter le quotidien d'un continent "dynamique". Une Afrique aux mille facettes, à l'opposé de l'image négative qui lui colle à la peau.

Ils en ont assez des clichés présentant une Afrique misérable, peuplée d’enfants aux ventres ballonnés, un continent déchiré par la faim et par des guerres interminables. Non, l’Afrique, ce n’est pas que cela, explique à franceinfo Afrique, le photographe gabonais Désirey Minkoh. Il est le fondateur d’Afrikimages, une agence panafricaine qui regroupe une quinzaine de photographes africains.

"Nous voulons raconter le quotidien du continent africain en tant que photographes africains. Je ne crois pas qu’il y ait quelqu’un d’autre mieux placé que nous pour le faire. Nous sommes sur le terrain en permanence. Nous sommes opérationnels 24 heures sur 24", explique le fondateur d’Afrikimages.

Combler un vide

Désirey Minkoh sait de quoi il parle. Il a dirigé pendant plusieurs années le service photo du quotidien national gabonais L’Union avant de travailler pour l’Agence France Presse comme correspondant en Afrique centrale et occidentale. Des années de collaboration pendant lesquelles il a mûri son projet. Il a très vite réalisé la difficulté, pour les envoyés spéciaux des grandes agences, d’appréhender les réalités très complexes du continent africain.

Les envoyés spéciaux viennent pour quelques jours. Ils doivent rentabiliser leur séjour. Il est très difficile pour eux de s'intéresser à la vie quotidienne des gens

Désirey Minkoh, fondateur de l'agence Afrikimages

à franceinfo Afrique

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi