Africultures, l'écho renouvelé des cultures africaines

Falila Gbadamassi
Le site internet dédié à l'actualité culturelle de l'Afrique et de sa diaspora, et ses déclinaisons ont survécu. Africultures atteste de son dynamisme en produisant un hors-série, entre autres inspiré par Marielle Franco, la militante afro-brésilienne assassinée en mars 2018.

Une mobilisation exceptionnelle a permis à Africultures, né en 1997 dans le but d’"ouvrir un espace d’expression des pensées venues des Afriques et de leurs diasporas à travers le monde", de poursuivre son œuvre.

En janvier 2018, l’association parisienne qui édite le portail culturel et des revues était en cessation de paiement, faute d'avoir reçu les subventions attendues. Un an plus tard, la tempête est passée. Grâce notamment à une campagne portée par ses lecteurs, les personnalités dont elle a relayé le travail et ses partenaires institutionnels.

Portée

"En 48h, il y a eu une centaine d’artistes et intellectuels qui ont signé un appel à soutenir Africultures, se souvient Samba Doucouré, l’actuel président d’Africultures. Un appel à promesses de dons a été ensuite lancé. Nous avons recouvré 80% des 17 ou 18 000 euros qui avaient été promis. Le ministère français de la Culture, la Francophonie (Organisation internationale de la Francophonie) et la mairie de Paris nous ont également apporté leur soutien".

Pour pouvoir poursuivre ses activités, le média associatif a dû se séparer de quatre de ses six salariés. Ceux-ci restent néanmoins impliqués, à l'instar de l'ensemble des nombreux contributeurs. Aujourd’hui, le renouveau d’Africultures va (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi