Africa Corps, le groupe paramilitaire russe dans les pas de Wagner en Afrique?

Il s’agit d’une première étude sur la transformation des activités et de l'organisation du groupe Wagner en Afrique après la mort de son fondateur Evgueni Prigojine en août 2023, et son remplacement par Africa Corps. Dans leur rapport, « Africa corps, une nouvelle version d'une ancienne présence militaire russe », deux chercheurs de l'Institut polonais des affaires étrangères (PISM), un centre de recherche public, tentent de comprendre les évolutions récentes de cette présence militaire, économique, informationnelle sur le continent africain.

Selon ce rapport, il y a d’abord un constat général : la mort d'Evgueni Prigojine n'a pas affaibli l'intérêt et la présence russe, elle s'est même renforcée avec Africa corps, au Sahel, qualifié de « joyau » de la politique de Moscou.

Après s'être débarrassé du fondateur de Wagner, l'empire a été divisé entre les différentes composantes des services de sécurité. GRU, FSB, SVR ont pris la main sur les opérations, mais contribuent à Africa Corps.

À écouter aussiAfrica Corps, le nouvel label de la présence russe au Sahel

Rattachement à l'État russe


Lire la suite sur RFI