Afghanistan: Washington n'exclut pas de nouvelles négociations avec les talibans

20 Minutes avec AFP

DIPLOMATIE - Trump a interrompu les pourparlers afghans, mais son entourage pense que la situation pourrait évoluer

Washington n’a pas fermé la porte dimanche à de nouvelles négociations avec les talibans sur le conflit en Afghanistan, rompues de manière spectaculaire la veille par Donald Trump, mais les insurgés ont menacé les Etats-Unis d’une « souffrance » sans précédent pour leur revirement.

Le président américain a créé la surprise par une double annonce tonitruante samedi soir. Il a d’abord dévoilé avoir organisé dans le plus grand « secret » une réunion, prévue ce dimanche dans sa résidence de Camp David, lieu emblématique de nombreuses négociations de paix, avec son homologue afghan Ashraf Ghani et, surtout, avec les chefs des talibans. Mais il a aussi, d’un coup de Twitter, annulé à la fois cette rencontre qui s’annonçait aussi historique que controversée et les pourparlers en cours depuis un an avec les insurgés, qui semblaient pourtant sur le point d’aboutir à un accord après dix-huit ans de conflit en Afghanistan.

Pompéo n’exclut pas une reprise des discussions

La raison invoquée pour ce coup de théâtre : l'attentat meurtrier de jeudi à Kaboul, revendiqué par les rebelles et qui a notamment tué un soldat américain. « L’Amérique va souffrir plus que tout autre », « son attitude anti-paix sera plus visible aux yeux du monde, et ses pertes humaines et financières vont augmenter », a mis en garde le mouvement rebelle, promettant de « poursuivre son jihad » jusqu’à la « fin de l’occupation ». Dans l’immédiat, la violence risque donc de redoubler à l’approche de l’élection(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Afghanistan: Trump annonce qu'il met fin aux négociations avec les talibans
Afghanistan : Presque vingt ans après la mort du commandant Massoud, son fils se lance en politique
Afghanistan: Un nouvel attentat taliban à Kaboul fait dix morts, dont deux soldats de l'Otan