Afghanistan: violente attaque armée à l'université de Kaboul, au moins 19 morts

·3 min de lecture

Au moins 19 personnes, des étudiants pour la plupart, ont été tuées et 22 blessées dans une attaque menée, lundi 2 novembre, par trois hommes armés qui ont pris d'assaut l'université de Kaboul. Six heures, c’est le temps qu’a duré cette attaque.

Des tables et des chaises renversées. Des corps de jeunes femmes et de jeunes hommes sans vie épars sur le sol d’une salle de classe. Cette scène d’horreur a été prise en photo par des membres des forces de sécurité. Les clichés sont saisissants d’effroi.

Il était environ 11 h ce matin quand trois hommes lourdement armés parviennent à s’introduire sur le campus de l’université de Kaboul, la plus importante d’Afghanistan. Ils se dirigent vers la faculté de droit et pénètrent dans certaines classes où ils ouvrent le feu, précise notre correspondante régionale, Sonia Ghezali.

Les assaillants ont provoqué la fuite de centaines de personnes, certaines tentant d'escalader le mur d'enceinte pour échapper aux tirs. Les forces de sécurité afghanes ont par la suite encerclé le secteur, bloquant toutes les routes menant à l'université, ont rapporté des témoins et un journaliste de l'AFP.

« Trois assaillants sont impliqués. L'un d'eux a fait exploser la charge qu'il portait sur lui au début de l'attaque, deux ont été abattus par les forces de sécurité », a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Tariq Arian. Les talibans ont assuré ne pas être impliqués dans cet assaut mais le vice-président Amrullah Saleh les a accusés d'en être les auteurs.

Les victimes sont des étudiants

Le porte-parole de la police de Kaboul, Ferdaws Faramerz, a indiqué à l'AFP que la plupart des tués étaient des étudiants. L'attaque a été lancée lorsque des responsables gouvernementaux arrivaient sur le campus pour inaugurer une foire du livre iranien, a précisé à l'AFP Hamid Obaidi, un porte-parole du ministère de l'Education supérieure.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque. « Deux combattants de l'Etat islamique ont réussi à lancer une attaque lors d'un (événement) organisé par le gouvernement afghan à l'Université de Kaboul », précise un communiqué posté par son agence de propagande, Amaq, sur les chaînes Telegram du groupe jihadiste. À propos de l'évènement en question, l'EI a évoqué « des juges et des enquêteurs venant de terminer une formation ».

Des étudiants ont raconté le chaos et la confusion provoqués par l'assaut. Des écoles et des universités ont régulièrement été prises pour cible par des groupes extrémistes. La semaine dernière, au moins 24 personnes, des étudiants pour la plupart, ont péri dans un attentat-suicide contre un centre éducatif dans l'ouest de Kaboul, aussi revendiqué par le groupe État Islamique.

En 2018, l'université de Kaboul avait déjà subi un attentat-suicide revendiqué par l'EI. Il avait tué des dizaines de personnes, surtout des adolescents. Deux ans plus tot, l'attaque de l'université américaine de Kaboul avait fait 16 morts.

( Et avec AFP)

À lire aussi : Afghanistan: des milliers de personnes fuient les violences dans le sud du pays