Afghanistan : les talibans interdisent aux femmes de voyager sans être accompagnées

·1 min de lecture
© Javed TANVEER / AFP

Cette recommandation, publiée par le redouté ministère de la Promotion de la vertu et de la prévention du vice et qui circulait depuis samedi sur les réseaux sociaux, appelle également les conducteurs à n'accepter des femmes à bord de leur véhicule que si elles portent le "voile islamique".

Des femmes "prisonnières"

"Les femmes voyageant plus de 45 miles (72 kilomètres) ne peuvent pas faire le trajet si elles ne sont pas accompagnées par un membre proche de la famille", a confirmé dimanche à l'AFP le porte-parole du ministère, Sadeq Akif Muhajir, précisant que l'accompagnant devait être un homme.

Depuis leur arrivée au pouvoir mi-août, les talibans ont imposé plusieurs restrictions aux femmes et aux filles, notamment liées à l'éducation et au travail, mais c'est la première fois que ce ministère tente de réguler leurs déplacements d'une façon faisant penser à leur premier règne, de 1996 à 2001.

Les talibans, qui cherchent à être reconnus par la communauté internationale et aimeraient le retour de l'aide humanitaire cruciale pour l'Afghanistan, avaient pourtant annoncé qu'ils seraient plus ouverts que leurs prédécesseurs.

"Ce nouvel ordre va fondamentalement (...) plus loin dans cette direction qui fait des femmes des prisonnières", a commenté pour l'AFP Heather Barr, de l'ONG Human Rights Watch. "Nous voyons chaque jour un peu plus qui sont vraiment les talibans, quelles sont leurs vues en matière de droit des femmes et c'est vraiment une image très très sombre", a-t-elle ajout...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles