Afghanistan: les talibans ferment une quarantaine de centres de santé

En Afghanistan, les talibans ont obligé une quarantaine de centres de santé, gérés par une ONG suédoise, à fermer. Plusieurs milliers de patients sont concernés.Les talibans ont contraint des dizaines de centres de santé gérés par une ONG suédoise à fermer, a annoncé cette dernière mercredi 17 juillet, déplorant que des milliers de personnes se retrouvent privées de soins.Les fermetures, qui ont eu lieu dans la province de Wardak, à l'ouest de Kaboul, concernent 42 des 77 centres de santé gérés par le Comité suédois pour l'Afghanistan (SCA), a précisé le SCA dans un communiqué.« Ces fermetures affectent un nombre estimé à plus de 5 700 patients de manière quotidienne », a déploré l'ONG. Empêcher des personnes d'accéder à des soins de cette manière « constitue une violation évidente des droits humains et du droit humanitaire international », souligne le directeur du SCA pour l'Afghanistan, Sonny Mansson.« Nous exigeons la réouverture immédiate de tous les centres de santé et nous appelons vivement toutes les parties impliquées dans le conflit à s'abstenir d'actions de ce type qui mettent délibérément en danger la vie de civils », poursuit-il.Les hôpitaux, cibles des talibansLes talibans n'ont fait aucun commentaire mais ont dans le passé fermé des centres de santé et bloqué des campagnes de vaccination contre la polio dans les zones sous leur contrôle.Les hôpitaux et le personnel de santé ont fréquemment été pris pour cible au cours des dizaines d'années de conflit qui ont ravagé l'Afghanistan.L'année dernière, les talibans avaient averti le Comité international de la Croix Rouge (CICR) qu'ils ne protégeraient plus ses employés, conduisant l'organisation à réduire nettement ses activités sur le sol afghan.►À lire aussi : Afghanistan: le retour des talibans inquiète la population

En Afghanistan, les talibans ont obligé une quarantaine de centres de santé, gérés par une ONG suédoise, à fermer. Plusieurs milliers de patients sont concernés.

Les talibans ont contraint des dizaines de centres de santé gérés par une ONG suédoise à fermer, a annoncé cette dernière mercredi 17 juillet, déplorant que des milliers de personnes se retrouvent privées de soins.

Les fermetures, qui ont eu lieu dans la province de Wardak, à l'ouest de Kaboul, concernent 42 des 77 centres de santé gérés par le Comité suédois pour l'Afghanistan (SCA), a précisé le SCA dans un communiqué.

« Ces fermetures affectent un nombre estimé à plus de 5 700 patients de manière quotidienne », a déploré l'ONG. Empêcher des personnes d'accéder à des soins de cette manière « constitue une violation évidente des droits humains et du droit humanitaire international », souligne le directeur du SCA pour l'Afghanistan, Sonny Mansson.

« Nous exigeons la réouverture immédiate de tous les centres de santé et nous appelons vivement toutes les parties impliquées dans le conflit à s'abstenir d'actions de ce type qui mettent délibérément en danger la vie de civils », poursuit-il.

Les hôpitaux, cibles des talibans

Les talibans n'ont fait aucun commentaire mais ont dans le passé fermé des centres de santé et bloqué des campagnes de vaccination contre la polio dans les zones sous leur contrôle.

Les hôpitaux et le personnel de santé ont fréquemment été pris pour cible au cours des dizaines d'années de conflit qui ont ravagé l'Afghanistan.

L'année dernière, les talibans avaient averti le Comité international de la Croix Rouge (CICR) qu'ils ne protégeraient plus ses employés, conduisant l'organisation à réduire nettement ses activités sur le sol afghan.

►À lire aussi : Afghanistan: le retour des talibans inquiète la population