Afghanistan: les talibans commettent un carnage dans une base militaire

Libération.fr
Des soldats afghans sur le site d'une attaque d'un commando taliban, le 21 avril 2017 dans la province de Balkh au nord de l'Afghanistan

Il y aurait au moins 100 morts, essentiellement des recrues en formation, après l'attaque lancée vendredi à l'heure de la prière dans une caserne au nord du pays

L’attaque d’un commando taliban contre une base militaire du nord de l’Afghanistan à l’heure de la prière, vendredi, a fait plus d’une centaine de morts et blessés selon un bilan encore incertain, principalement des jeunes recrues en cours de formation. Dans un communiqué samedi matin, le ministère de la Défense a fait état «de plus de 100 soldats tués et blessés», livrant ainsi le premier bilan officiel depuis la fin de l’assaut, vendredi, en début de soirée.

«Les insurgés talibans ont lancé une attaque coordonnée contre la base militaire où la majorité des soldats étaient réunis pour la prière, faisant au total plus de 100 morts et blessés parmi les forces armées, a annoncé le ministère. Une enquête est en cours et le bilan pourrait évoluer. Quand elle sera terminée, nous partagerons davantage de détails avec la nation.» 

Mais un officier afghan à l’intérieur de la base attaquée, celle du 209e Corps d’armée aux abords de Mazar-è-Charif, la capitale du nord, a rapporté samedi matin à l’AFP un bilan plus important, au terme d’un assaut perpétré par dix assaillants lourdement armés pendant plus de cinq heures. «Je suis à l’intérieur de la base et je pense que 150 soldats ont été tués et des dizaines blessés. Il s’agissait de jeunes recrues venues pour s’entraîner, qui arrivaient des provinces du Badakhshan et de Takhar» dans le nord-est du pays, a raconté l’officier, sous couvert d’anonymat. Si ce bilan était confirmé, il ferait de cette attaque la plus meurtrière conduite en Afghanistan, contre des civils ou des militaires. Un membre du conseil provincial, Zabihullah Kakar, a pour sa part fait état de «54 tués et 58 blessés». Dès vendredi soir, un porte-parole militaire américain refusant d’être cité avait annoncé à l’AFP «plus de 50 soldats» afghans tués dans cet assaut. Lors des dernières opérations (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Salon de Shanghai: les constructeurs impuissants face aux sosies chinois
Allemagne: début sous haute tension du congrès des populistes de l’AfD
Au Venezuela l'opposition poursuit ses manifestations dans climat tendu
Mort, pillages et faim: chronique d’une nuit d’émeute au Venezuela
Volte-faces, bluff et mauvaise foi : une semaine à son image pour Donald Trump

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages