Afghanistan : le système sanitaire est au bord de l'effondrement

·2 min de lecture

Plus de 2.000 structures de santé ont fermé en Afghanistan et quelque 23.000 travailleurs de santé ne reçoivent plus de salaire ou ont dû s'arrêter de travailler.

Le système sanitaire est au bord de l'effondrement en Afghanistan, où au moins 2.000 structures de soins ont déjà fermé en raison du manque de liquidités auquel est confronté le pays, a averti le 30 septembre un haut responsable de la Croix-Rouge. "Les gens vont accepter de travailler sans salaires pendant encore quelques semaines", a averti Alexander Matheou, directeur Asie-Pacifique de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), lors d'une conférence de presse à Kaboul. "Mais quand il n'y aura plus de médicaments, plus d'électricité, et plus rien à offrir aux patients, ils mettront la clef sous la porte", a-t-il ajouté.

Gel de l'aide internationale et des avoirs afghans détenus à l'étranger

Sinistrée par des décennies de guerre, l'économie afghane est en partie à l'arrêt depuis que les talibans ont repris le pouvoir à la mi-août, en raison du gel de l'aide internationale et des avoirs afghans détenus à l'étranger qui la maintenaient sous perfusion. Sans les financements internationaux, de nombreuses ONG, sur lesquelles reposaient largement le système de santé jusque-là, sont à cours d'argent ou ont dû cesser leurs opérations. "C'est cela qui paralyse le système de santé", a expliqué M. Matheou à l'AFP, à l'issue d'une visite de quatre jours en Afghanistan. "Le défi est de trouver des moyens de financements alternatifs". "Plus de 2.000 structures de santé ont fermé" et quelque 23.000 travailleurs de santé, dont 7.000 femmes, ne reçoivent plus de salaire ou ont dû s'arrêter de travailler, a-t-il précisé.

La quasi impossible lutte contre le Covid

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait prévenu la semaine dernière que moins d'un cinquième des centres de soin en Afghanistan fonctionnaient encore pleinement, les deux-tiers manquant de médicaments de base. M. Matheou s'est inquiété des conséquences d'un effondrement du système, notamment sur la lutte contre le Covid-19. Dans un pays où seulement 1% de la population a [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles