Afghanistan : comment Strasbourg s'apprête à accueillir 150 réfugiés

·1 min de lecture

La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, a annoncé mercredi lors d'une conférence de presse que Strasbourg accueillerait 150 ressortissants afghans dès jeudi. Ces réfugiés font partie des 2.000 personnes évacuées par avion vers la France depuis la prise de pouvoir des talibans le 15 août dernier. Ils seront hébergés pendant un mois dans un hôtel réquisitionné par la préfecture. L'association Foyer Notre-Dame, dirigée par Arnaud Fritsch, a été choisie par les services de l'État pour les accueillir dans les meilleures conditions possibles. Un défi humain et logistique de taille à relever, compte tenu de l'urgence de la situation. 

"On va tout faire pour être opérationnels"

"Nous avons été sollicités il y a un peu moins de 48 heures pour monter ce dispositif d'accueil d'urgence", raconte Arnaud Fritsch à Europe 1. "Et puis derrière, on a engagé la mobilisation de prestataires de sécurité et de restauration." Quelques heures avant l'arrivée en bus des réfugiés, les membres de l'association s'activent. "Les choses sont loin d'être calées à l'heure où je vous parle", soulignait jeudi après-midi le directeur général de l'association. "Mais on va tout faire pour être opérationnels. Je ne vous cache pas que je dors peu depuis deux jours."

Agir dans l'urgence oui, mais pas n'importe comment. Le Foyer Notre-Dame pourra compter sur l'aide de professionnels de santé et d'autres associations comme la Croix-Rouge pour répondre aux besoins physiques et psychologiques des réfugiés. "Il faut...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles