Afghanistan : le retour des Taliban marque-t-il la fin de l'hégémonie américaine ?

Les Taliban ont vaincu, de manière spectaculaire, contre les américains. Pourtant, Romain Malejacq, professeur de science politique au CICAM, constate "qu'il n'y a pas de raison de penser que les américains ne vont pas aider économiquement le nouveau régime et ne vont pas coopérer ou essayer de coopérer dans la lutte contre le terrorisme." Cependant, le nouveau paysage géopolitique réduit fortement l'influence des États-Unis, explique M. Malejacq. "Aujourd'hui, à court terme, la crédibilité des américains est remise en question. On va voir comment la situation évolue puisque on va voir que d'autres puissances vont évidemment s'affirmer dans la région : la Chine, la Russie, même le Pakistan. Pour conclure, M. Malejacq affirme, "qu'on peut penser que le poids des Etats-Unis dans la région va très largement diminuer". Romain Malejacq, l'invité de France 24, est professeur de science politique au Centre for International Conflict Analysis and Management (CICAM) de l’Université de Radboud, Nijmegen aux Pays Bas.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles