Afghanistan : Washington ne reconnaît pas le régime des talibans

Washington avait déjà dit que cette reconnaissance dépendrait de la nature du futur gouvernement afghan, dont le gouvernement de Joe Biden souhaite qu'il intègre d'autres acteurs politiques que les talibans, mais aussi du respect des droits des femmes et des engagements antiterroristes pris par les ex-rebelles.
Washington avait déjà dit que cette reconnaissance dépendrait de la nature du futur gouvernement afghan, dont le gouvernement de Joe Biden souhaite qu'il intègre d'autres acteurs politiques que les talibans, mais aussi du respect des droits des femmes et des engagements antiterroristes pris par les ex-rebelles.

Alors que la fin de leur retrait d?Afghanistan est prévue mardi, les États-Unis n?ont pas encore décidé s?ils maintenaient une présence diplomatique dans le pays, comme le leur demandent les talibans. Ils ont toutefois rejeté, ce vendredi 27 août, toute possibilité d?une reconnaissance rapide du pouvoir islamiste. « Je veux être très claire : il n?y a aucun empressement à une quelconque reconnaissance par les États-Unis ou les partenaires internationaux avec qui nous avons discuté », a affirmé la porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki lors d?une conférence de presse.

Washington avait déjà dit que cette reconnaissance dépendrait de la nature du futur gouvernement afghan, dont le gouvernement de Joe Biden souhaite qu?il intègre d?autres acteurs politiques que les talibans, mais aussi du respect des droits des femmes et des engagements antiterroristes pris par les ex-rebelles. Les États-Unis, qui étaient intervenus en Afghanistan il y a vingt ans pour chasser les talibans après les attentats du 11 septembre 2001, échangent régulièrement avec eux depuis qu?ils ont repris le pouvoir à Kaboul à la faveur du retrait américain, qui doit se terminer mardi. Ces discussions portent avant tout sur la « coordination tactique », au moment où les Américains ont mis en ?uvre une gigantesque opération d?évacuation de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

« Nous n?attribuons pas beaucoup de valeur à leurs déclarations »

Mais « les talibans nous ont dit très clairem [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles