Afghanistan: Explosion d'une voiture piégée à Kaboul, 3 morts

·2 min de lecture
AFGHANISTAN: EXPLOSION D'UNE VOITURE PIÉGÉE À KABOUL, 3 MORTS

KABOUL (Reuters) - L'explosion d'une voiture piégée, suivie de coups de feu sporadiques, a secoué mardi la capitale afghane Kaboul à proximité de la "Zone verte", quartier hautement fortifié qui regroupe les missions diplomatiques, causant la mort de trois civils, ont déclaré des représentants sécuritaires.

Trois assaillants ont aussi été tués, ont indiqué les autorités après cette attaque qui s'inscrit dans un contexte de regain des offensives des insurgés taliban à travers le pays.

Au moins sept autres personnes ont été blessés, a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé, alors que les affrontements se poursuivaient entre forces de sécurité afghanes et assaillants.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a indiqué par la suite que l'opération des forces de sécurité avait pris fin avec la mort de tous les assaillants.

D'après un haut représentant des services de sécurité, une voiture piégée semble à l'origine de l'explosion et la cible présumée était le domicile du ministre de la Défense par intérim ainsi que la résidence voisine d'un membre du Parlement.

Cette attaque dans l'un des quartiers les plus sécurisés de Kaboul survient alors que l'intervention militaire des Etats-Unis en Afghanistan doit prendre fin le 31 août et qu'une partie des troupes américaines a déjà quitté le pays.

Aucun groupe n'a revendiqué l'attaque dans l'immédiat. La Maison blanche a dit y voir la "marque de fabrique" des taliban.

Selon des témoins, plusieurs maisons appartenant à des représentants, des élus et des personnalités ont été assiégées durant les affrontements entre les assaillants et les forces de sécurité.

Dans la foulée de l'explosion, plusieurs centaines de civils sont descendus dans les rues de la capitale pour exprimer leur soutien au gouvernement afghan et leur opposition aux taliban.

La police locale a indiqué qu'au moins 30 civils ont été secourus sur le lieu de l'explosion. Via Twitter, les services hospitaliers d'urgence ont indiqué avoir soigné 11 personnes blessées dans l'attaque.

Les affrontements se sont amplifiés à travers l'Afghanistan entre les forces pro-gouvernementales et les insurgés taliban, lesquels ont gagné du terrain et pris le contrôle de postes militaires et de projets d'infrastructures.

Forts de ces avancées, les taliban réclament "la part du lion" dans les discussions menées à Doha, au Qatar, avec le gouvernement afghan, selon l'émissaire spécial américain pour l'Afghanistan.

(Bureau de Kaboul; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles