Afghanistan : près de 300 enfants non accompagnés évacués

·1 min de lecture
Un soldat de l'armée américaine donnant une peluche à un jeune enfant afghan, avant un vol d'évacuation, le 31 août 2021 à Kaboul. 
Un soldat de l'armée américaine donnant une peluche à un jeune enfant afghan, avant un vol d'évacuation, le 31 août 2021 à Kaboul.

Les premières évacuations d?Afghanistan ont été marquées par des images saisissantes de mères confiant leurs bébés à des soldats américains à l?aéroport de Kaboul mais ne pouvant elles-mêmes pas quitter le pays. De nombreux enfants ont été séparés de leur famille dans le chaos qui a entouré la prise du pouvoir par les talibans mi-août. L?ONU a confirmé mardi 7 septembre que des centaines d?enfants avaient été évacués sans être accompagnés.

L?Unicef, l?agence des Nations unies pour l?enfance, et ses partenaires ont comptabilisé environ 300 enfants non accompagnés évacués du pays depuis le 14 août. « Nous nous attendons à ce que ce nombre augmente du fait des efforts d?identification en cours », a déclaré dans un communiqué Henrietta Fore, directrice générale de l?Unicef, en disant son inquiétude pour leur bien-être et leur sécurité.

Des enfants évacués vers l?Allemagne ou le Qatar

Selon l?agence, de nombreux enfants ont été séparés de leur famille alors que des dizaines de milliers de personnes affluaient à l?aéroport de Kaboul pour tenter de quitter le pays avant le retrait total des forces américaines, fin août.

À LIRE AUSSIÀ Kaboul, des Afghans tétanisés et terrorisés par les talibans

Dans les jours qui ont précédé leur retrait, les États-Unis ont évacué par avion plus de 123 000 personnes depuis l?aéroport de Kaboul, dont des citoyens américains, des interprètes et d?autres personnes qui pouvaient bénéficier d?un visa spécial pour immigrer. Certains des enfa [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles