Afghanistan : des poursuites pénales réclamées contre le prince Harry qui a admis avoir tué « 25 talibans »

© ITV/Shutterstock/SIPA

Ces pages révèlent de nombreuses indiscrétions sur la famille royale et sur son expérience. Le prince Harry sort un livre intitulé Le Suppléant à paraître ce mardi aux éditions Fayard. Dans cette autobiographie, il rapporte avoir tué « 25 talibans » entre 2012 et 2013 en Afghanistan lorsqu’il combattait aux côtés de l’armée britannique. Comme le rapporte le Daily Telegraph , le fils cadet du roi Charles III n’a pas hésité à comparer ces personnes tuées à des « pièces d’échiquier » qu'il fallait placer « hors-jeu ».

« Des méchants éliminés »

« Je ne pensais pas à ces 25 comme à des gens. J’avais été entraîné pour ne pas les voir comme ça », a-t-il expliqué. Le duc de Sussex a rappelé qu’il n’était pas possible de « tuer des gens si vous les voyez comme des personnes ». Pour lui, ces 25 talibans étaient finalement « des méchants éliminés », a encore décrit le prince Harry dans son livre.

Lire aussi - « Harry et Meghan » : que vaut le documentaire attendu de Netflix ?

La colère de Kaboul

Ces propos ont provoqué de vives critiques, notamment en Afghanistan. Comme le rapporte Sky News , un proche de plusieurs victimes afghanes mortes en 2011, avant que le prince Harry ne commence ses missions au sein de l’armée britannique, a réclamé à ce qu’il soit jugé par un tribunal. « Nous demandons à la communauté internationale de juger cette personne et nous devrions obtenir une compensation pour nos pertes », a déclaré cet Afghan, comme le relate Sky News
Un haut responsable taliba...


Lire la suite sur LeJDD