Afghanistan : pourquoi le Pakistan a un rôle important dans l'arrivée au pouvoir des talibans

·1 min de lecture

Alors que les talibans célèbrent le départ des troupes américaines depuis le 31 août 2021 et viennent d'établir un gouvernement, de nombreux regards se tournent vers le Pakistan, dont l'establishment se félicite, de manière plus ou moins dissimulée, de l'évolution des événements chez le voisin du nord. Le rôle d'Islamabad dans le succès taliban est presque de notoriété publique. L'acteur central de cette coopération est, depuis des décennies, l'armée pakistanaise, et plus particulièrement sa puissante agence de renseignements, l'Inter-Service Intelligence, ou ISI.

Assurer la survie du pays, envers et contre tout

Depuis 1947, le premier impératif politique du Pakistan est de garantir la survie du pays, en particulier face à son voisin indien. Cette obsession détermine à la fois l'évolution interne et le positionnement international de l'Etat. A cette perception de menace imminente s'ajoute l'incertitude causée par la non-reconnaissance de la ligne Durand, la frontière afghano-pakistanaise, qui, négociée entre l'envoyé britannique Sir Henry Mortimer Durand et l'émir d'Afghanistan Abdur Rahman Khan en 1893, sépare arbitrairement les populations locales, sans considération ethniques ni topographiques - les préoccupations de l'époque ayant été avant tout stratégiques.

Pour le Pakistan, l'objectif est simple : ne pas se retrouver encerclé par deux pays ennemis. C'est pourquoi Islamabad a toujours agi de façon à ce que l'Afghanistan ne soit pas gouverné par un pouvoir politique favo...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles