Afghanistan. Un nouvel attentat “hautement probable” dans les heures qui viennent, selon Biden

·1 min de lecture

Alors que les évacuations se poursuivent à un rythme ralenti à l’aéroport de Kaboul, le président américain a dit s’attendre à une nouvelle attaque. Le Pentagone a confirmé la mort de deux membres de Daech et communiqué l’identité des treize Américains tués lors de l’attentat de jeudi.

“L’avertissement est un autre signe de la situation dangereuse et chaotique” qui prévaut en Afghanistan, résume le New York Times alors que Joe Biden a prévenu dans un communiqué samedi 28 août au matin que “la menace d’attaques terroristes sur l’aéroport reste élevée”, précisant qu’un nouvel attentat contre les forces américaines est “hautement probable dans les prochaines 24 à 36 heures”. Dès samedi soir, le département d’État demandait aux citoyens américains de s’éloigner en urgence de l’aéroport.

À trois jours de la date fixée pour le retrait total des États-Unis du pays, le Wall Street Journal note que “le nombre de personnes évacuées par avion de Kaboul a baissé significativement”. Quelque 6 800 personnes ont été transportées en dehors de la capitale vendredi contre 22 000 en début de semaine.

En tout, plus de 117 000 personnes, dont 5 400 Américains, ont pu quitter le pays, selon le général William Taylor. “C’est une opération massive, tant aux points de vue diplomatique, militaire, humanitaire que de sécurité, menée par les États-Unis et nos alliés”, s’est-il félicité, comme le rapporte NPR.

Pourchasser les auteurs de l’attentat

Un de ces alliés, le Royaume-Uni, a officiellement cessé ses activités l’Afghanistan samedi. Les troupes britanniques ont aidé 14 000 personnes à évacuer en deux semaines et ont mis un terme à une campagne de vingt ans,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles