Afghanistan: en marge de la crise, la cote de popularité de Joe Biden s'érode peu à peu

·2 min de lecture
Le président américain Joe Biden s'exprime sur la situation en Afghanistan le 16 août 2021 à la Maison Blanche, à Washington  - Brendan Smialowski © 2019 AFP
Le président américain Joe Biden s'exprime sur la situation en Afghanistan le 16 août 2021 à la Maison Blanche, à Washington - Brendan Smialowski © 2019 AFP

Moins d'un an après son arrivée au pouvoir, la popularité de Joe Biden s'érode peu à peu. À la faveur des derniers événements afghans, au cours desquels il a été critiqué pour sa politique internationale et pour son silence alors que les talibans reprenaient Kaboul, le nouveau président des États-Unis n'a déjà plus le vent en poupe, après un début de mandat pourtant prometteur.

Selon la chaîne américaine CNN qui reprend un sondage Reuters-Ipsos, entre vendredi et mardi passé, le leader américain est passé de 53 à 46% d'approbation auprès de la population américaine. Cette étude concernant la popularité du président n'est d'ailleurs pas la seule où le successeur de Donald Trump passe en dessous de 50%, puisque selon les travaux de 538 et de Real Clear Politics, ce dernier n'est plus crédité que de 49,3 et 49,6% d'approbation.

Crise dans le temps?

Reste maintenant à savoir si cette tendance va se prolonger dans le temps. Selon le média américain, la crise afghane n'est pas la seule raison de cette perte de popularité puisque le quatrième pic de Covid-19, qui ravage actuellement le pays, semble également un facteur déterminant.

Toutefois, toujours selon CNN, ces chiffres restent en trompe-l'oeil puisqu'en 2017, alors que Donald Trump avait passé le même temps à la Maison-Blanche que Biden actuellement, le taux d'approbation du Républicain n'était que de 37%. Pire, ce dernier n'avait jamais dépassé les 50% sur l'ensemble de son mandat, qui s'est terminé par la sanglante invasion du Capitole par plusieurs de ses soutiens.

En revanche, en leur temps, Barack Obama et George W. Bush jouissaient, à ce niveau de leur mandat, d'une cote de 59 et 56%.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles