Afghanistan: une manifestation de femmes dispersée par les tirs des talibans à Kaboul

À Kaboul, en Afghanistan, une manifestation d’une cinquantaine de femmes s’est tenue ce samedi matin 13 août devant le ministère de l’Éducation. Après cinq minutes, tirs en l'air et coups de crosse : des talibans ont violemment dispersé le rassemblement de femmes pour le droit au travail et à l'éducation, près d’un an après l'arrivée au pouvoir des islamistes en Afghanistan.

Avec notre envoyée spéciale à Kaboul, Cléa Broadhurst, et notre correspondante, Sonia Ghezali

« Justice, justice, on ne veut pas d’ignorance dans notre pays. » « On sera toujours unies. » « Nous les femmes, nous sommes réveillées. Nous voulons être libres. »

Une cinquantaine de femmes, munies de banderoles sur lesquelles on pouvait notamment lire « Le 15 août est une journée noire », ont défilé devant le ministère de l’Éducation, dans une rue très fréquentée. Elles scandaient leur slogan « Pain, travail et liberté ». Ces femmes réclament le droit d’aller à l’école, le droit de travailler, de participer à la vie politique…

« Depuis que les talibans ont pris le pouvoir il y a un an, nous n’avons pas le droit de travailler, d’étudier, d’être active dans la société. Nous demandons à la communauté internationale et aux Nations unies de ne pas nous laisser tomber », a confié une jeune manifestante âgée d'une vingtaine d'années.

► À lire aussi : Afghanistan: un an après le retour des talibans, l'horizon de plus en plus sombre des femmes

Battues à coups de crosse de fusil


Lire la suite sur RFI