Afghanistan: l’armée américaine utilise pour la première fois sa bombe la plus puissante

Dix tonnes, plusieurs mètres de long… les Etats-Unis ont largué jeudi en Afghanistan, la plus puissante bombe non-nucléaire que l’armée n’ait jamais utilisée.

Son nom: la GBU 43, surnommée la mère des bombes. Elle a frappé la province de Nangarhar, visant un ensemble de grottes où des combattants de l’Etat islamique aurait trouvé refuge.

“La GBU 43 est une arme précise et puissante. On peut viser un réseau de tunnels et de grottes que les djihadistes utilisent pour se déplacer librement et qui rendent possibles des attaques contre des conseillers militaires et les forces afghanes”, a expliqué Sean Spencer, le porte-parole de la Maison Blanche.

L’armée américaine a décidé de montrer les muscles, une semaine après la mort d’un soldat dans la région

Impossible de connaître pour l’instant les dégâts occasionnés par la bombe. Une chose est sûre, lors de son dernier essai en 2003, la GBU 43 avait provoqué un panache de poussière visible à plus de 32 kilomètres.

Les Etats-Unis ont conservé en Afghanistan un contingent de 8400 soldats qui forme et conseille les forces afghanes dans leur lutte contre les Talibans et l’Etat islamique.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages