Afghanistan : plus de 100 morts dans l'attaque de l'aéroport de Kaboul

·1 min de lecture
Le risque d'autres attentats à l'aéroport de Kaboul persiste, selon Washington
Le risque d'autres attentats à l'aéroport de Kaboul persiste, selon Washington

La réplique américaine en Afghanistan n?aura pas tardé. Moins de deux jours après l?attentat survenu jeudi à l?aéroport de Kaboul, les États-Unis ont mené une frappe de drone contre une cible du groupe État islamique samedi, au moment où le pont aérien entrait dans une phase finale d?extrême tension, entre risques persistants de nouveaux attentats. « La frappe aérienne sans pilote s?est produite dans la province de Nangarhar en Afghanistan. Selon les premières indications, nous avons tué la cible », a précisé dans un communiqué Bill Urban, du commandement central, disant n?avoir connaissance « d?aucune victime civile ».

Cette frappe, la première de l?armée des États-Unis depuis l?attentat survenu jeudi à l?aéroport de Kabou, depuis l?extérieur de l?Afghanistan. Après l?attaque revendiquée par l?État islamique au Khorasan (EI-K), le président Joe Biden avait promis des représailles. « Nous vous pourchasserons et nous vous ferons payer », a-t-il affirmé à l?adresse des auteurs de l?attaque la plus meurtrière contre l?armée américaine en Afghanistan depuis 2011. « Nous répondrons avec force et précision quand nous le déciderons, où et quand nous le choisirons », avait-il ajouté depuis la Maison-Blanche. L'attaque de l'aéroport a fait plus d'une centaine de morts, dont treize soldats américains, selon un nouveau bilan établi de sources sanitaires. Deux responsables sanitaires de l'ancienne administration afghane ont indiqué à l'Agence France-Presse qu'environ 9 [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles