Afghanistan : la communauté judiciaire se mobilise en France

·1 min de lecture
Le 17 janvier dernier, à Kaboul, deux femmes juges de la Cour suprême afghane ont été tuées par balle dans un attentat qui n’a pas été revendiqué, mais que les autorités de l’époque ont immédiatement attribué aux talibans.
Le 17 janvier dernier, à Kaboul, deux femmes juges de la Cour suprême afghane ont été tuées par balle dans un attentat qui n’a pas été revendiqué, mais que les autorités de l’époque ont immédiatement attribué aux talibans.

« Si les talibans réussissent à occuper Kaboul, je crois que notre exécution à toutes est assurée. Nous avons besoin de l?aide extérieure pour éviter le pire. » Ainsi parlait Tayeba Parsa, l?une des 260 femmes juges d?Afghanistan, en poste à la division commerciale de la cour d?appel de Kaboul. C?était samedi dernier et ça semble être il y a une éternité. Depuis, prenant le monde entier de court, les talibans sont entrés dans la capitale afghane et ont proclamé leur victoire depuis le palais présidentiel, dans lequel se pavanent, aujourd?hui, les nouveaux maîtres du pays.

Comme d?autres magistrates, Tayeba Parsa a reçu il y a quelques mois des menaces et a subi à plusieurs reprises des intimidations dans sa salle d?audience, où elle a vu défiler ? et condamné ? hommes d?affaires véreux et escrocs en tout genre, très souvent en lien avec les talibans. Aujourd?hui, elle vit la peur au ventre. « Nous savons que les talibans visent en premier lieu les militaires, mais aussi le milieu judiciaire. Nous avons jugé et condamné certains d?entre eux, ils veulent se venger et je suis en danger, sans compter que les femmes qui occupent une place de pouvoir dans la société deviennent des cibles naturelles », craint-elle.

À LIRE AUSSIAfghanistan : ce que préparent les talibans

Attentat

Cette jeune et brillante magistrate a toutes les raisons de s?inquiéter. D?abord parce qu?elle incarne tout ce qu?« ils » exècrent : une femme libre, qui défend les droits de l?homme et ceux [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles