Afghanistan. Un attentat suicide dans une mosquée à Kunduz fait des dizaines de victimes

·1 min de lecture

Une bombe a explosé pendant la prière du vendredi, tuant et blessant de nombreux fidèles de la minorité chiite afghane, dans la capitale de la province de Kunduz, dans le nord-est du pays. La branche locale de l’État islamique a revendiqué l’attentat.

Au moins cent personnes ont été tuées et blessées dans un attentat à Kunduz, en Afghanistan, où une explosion a “ravagé une mosquée chiite” remplie de fidèles réunis pour la prière hebdomadaire du vendredi, rapporte CNN.

Les rapports sur le nombre de victimes sont contradictoires. Sur place, Médecins sans frontières a fait état d’au moins 20 morts et 90 blessés, qui ont été conduits à sa mission locale. L’agence de presse afghane Bakhtar, contrôlée par le ministère de l’Information, annonce 46 morts et 143 blessés. Reuters indique que, “selon les autorités sanitaires, le bilan pourrait se situer entre 70 et 80 morts”. Le porte-parole des talibans, Zbihullah Mujahid, parle d’un “grand nombre” de fidèles tués ou blessés. Les forces spéciales talibanes sont arrivées sur place pour mener les premières investigations.

Sur Twitter, la mission des Nations unies en Afghanistan explique que l’explosion a blessé et tué “plus de 100 personnes à l’intérieur de la mosquée” :

L’attentat suicide, qui a eu lieu dans la capitale de la province de Kunduz, dans le nord-est du pays, a été revendiqué par l’État islamique au Khorasan, la branche locale de l’organisation djihadiste, sur sa chaîne Telegram, rapporte

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles