Afghanistan: des attaques de l'armée pakistanaise auraient fait près de 50 morts

·3 min de lecture

Depuis que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan, les tensions frontalières avec le Pakistan s'accroissent. Islamabad affirme que des groupes armés mènent des attaques depuis le sol afghan et exige une réaction de Kaboul. Samedi 16 avril, des attaques « menées par les forces pakistanaises près de la ligne Durand, dans la province de Khost » et à Kounar, ont fait près de 50 morts, selon les Afghans.

Les attaques auraient eu lieu samedi avant l'aube. Selon des responsables afghans, elles ont été menées par des hélicoptères militaires pakistanais. D'autres responsables avaient au préalable évoqué des tirs de roquettes.

Ces frappes aériennes auraient touché des maisons résidentielles dans les capitales provinciales de Khost et de Kounar, près de la « ligne Durand », soit le long de la frontière pakistanaise, dans l'est de l'Afghanistan.

Le bilan transmis ce dimanche à l'AFP par Shabir Ahmad Osmani, directeur de l'information et de la culture à Khost, est de 41 civils, « principalement des femmes et des enfants », et 22 blessés, dans cette province.

Plusieurs autres responsables locaux mentionnent un nombre de morts toujours supérieur à 40. Et la veille, d'autres responsables afghans avaient fait état d'un bilan de six morts à Kounar, potentiellement cinq enfants et une femme.

Additionnant les derniers bilans qui lui sont parvenus de Khost et Kounar, l'Agence France-Presse évoque donc ce dimanche un bilan total d'un moins 47 victimes.

Tensions grandissantes entre voisins

L'armée pakistanaise n'a pas émis de commentaire au sujet d'éventuelles frappes. En revanche, ce dimanche à Islamabad, le ministère des Affaires étrangères a exhorté les autorités talibanes de Kaboul à contenir les militants.

Le Pakistan demande au gouvernement souverain d'Afghanistan de sécuriser la région frontalière pakistanaise et de prendre des mesures sévères contre les individus impliqués dans des activités terroristes au Pakistan

Et la diplomatie pakistanaise d'ajouter que sept soldats pakistanais avaient été tués jeudi dans le district du Nord-Waziristan, l'œuvre selon elle de « terroristes opérant depuis l'Afghanistan ».

Samedi, le gouvernement taliban de Kaboul a mis en garde le Pakistan, par l'intermédiaire de son porte-parole, Zabihullah Mujahid.

Nous mettons en œuvre toutes les mesures pour empêcher la répétition (de telles attaques) et demandons que notre souveraineté soit respectée. La partie pakistanaise doit savoir que si une guerre éclate, elle ne sera dans l'intérêt d'aucune des parties.

Frontière héritée de l'époque coloniale

Depuis que les talibans ont pris le pouvoir à Kaboul, en 2021, les tensions frontalières se sont accrues. Aux yeux du Pakistan, des groupes armés, comme le Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), mènent des attaques depuis le sol afghan.

Les talibans afghans démentent abriter des militants pakistanais. Par ailleurs, ils dénoncent la clôture qu'Islamabad érige entre les deux pays.

►Lire aussi : Iran : tensions aux frontières orientales avec le Pakistan et l'Afghanistan

Des milliers de personnes traversent chaque jour ligne Durand, frontière héritée de l'époque coloniale longue de 2 700 kilomètres. Il s'agit de commerçants, d'Afghans cherchant un traitement médical au Pakistan, ou encore de personnes rendant visite à des parents.

Avec agences

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles