Afghanistan : les Afghans résistants traqués par les talibans

·1 min de lecture
De nombreux Afghans ont manifesté dans les rues de Kaboul à l'occasion de la journée d'indépendance de l'Afghanistan, jeudi 19 août.
De nombreux Afghans ont manifesté dans les rues de Kaboul à l'occasion de la journée d'indépendance de l'Afghanistan, jeudi 19 août.

Les Afghans ayant travaillé aux côtés des puissances étrangères sont plus que jamais en danger. Les Nations unies ont alerté sur la menace que représentent les talibans, qui ont intensifié la traque de ces personnes, alors que, dans le même temps, des voix de résistance se manifestent dans le pays, à l?image du fils du commandant Massoud ou de manifestants à Kaboul. Le rapport, rédigé par un groupe d?experts d?évaluation des risques pour l?ONU et consulté jeudi par l?Agence France-Presse, affirme que les talibans possèdent des « listes prioritaires » d?individus qu?ils souhaitent arrêter, malgré la promesse des insurgés de ne pas chercher à se venger de leurs opposants. Les plus à risque sont ceux qui occupaient des postes à responsabilité au sein des forces armées afghanes, de la police et des unités de renseignements, selon le document.

Les talibans ont effectué des « visites ciblées porte-à-porte » chez les individus qu?ils veulent arrêter ainsi que chez les membres de leurs familles, précise le rapport. Il ajoute que les insurgés filtrent les individus souhaitant accéder à l?aéroport de Kaboul et qu?ils ont mis en place des points de contrôle dans les plus grandes villes.

À LIRE AUSSIBHL ? Chagrin, pitié et résistance en Afghanistan

« Ils ciblent les familles de ceux qui refusent de se rendre et poursuivent et punissent les familles « selon la charia » », a déclaré à l?AFP Christian Nellemann, directeur de ce groupe d?experts, le Centre norvégien d?analy [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles