Afghanistan : la France a exfiltré 216 personnes de Kaboul

·1 min de lecture
Nombreux sont les Afghans à tenter de monter à bord des avions.
Nombreux sont les Afghans à tenter de monter à bord des avions.

L?évacuation de diplomates, d?autres étrangers et d?Afghans ayant travaillé avec eux se poursuit dans des conditions difficiles à Kaboul, tombée aux mains des talibans. Un gigantesque pont aérien mobilise depuis dimanche une noria d?avions du monde entier, dans un aéroport pris d?assaut par les candidats à l?exil et dont les abords sont étroitement contrôlés par les talibans. Un nouveau vol français transportant des personnes évacuées d?Afghanistan a notamment quitté Kaboul dans la nuit en direction d?Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, a-t-on appris auprès de témoins à l?aéroport. À son bord, 216 personnes, dont 184 Afghans. La veille, 41 ressortissants français et étrangers avaient déjà été exfiltrés de Kaboul par la France, grâce au pont aérien mis en place par Paris après la prise de pouvoir par les talibans dimanche.

Les membres de l?Otan, qui se sont réunis mardi, « ont annoncé l?envoi d?avions supplémentaires » pour assurer les évacuations, a indiqué le secrétaire général de l?Otan, Jens Stoltenberg, tout en précisant que « les opérations à l?aéroport [de Kaboul] reprennent graduellement » après les scènes de chaos de lundi. Outre les avions, certains pays ont envoyé des renforts militaires. De quelque 3 000 lundi soir, le nombre de soldats américains à l?aéroport de Kaboul doit atteindre 6 000 « dans les prochains jours ». Ils ont été rejoints notamment par des forces spéciales françaises, qui ont pour mission de participer aux opératio [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles