Un Afghan rapatrié en France soupçonné de liens avec les talibans, un homme en garde à vue

·1 min de lecture

Y-a-t-il eu des failles dans le contrôle des réfugiés afghans rapatriés par la France depuis l'arrivée des talibans à Kaboul ? La question peut sérieusement se poser depuis le placement en garde à vue d'un homme proche d'un Afghan accueilli par la France. L'homme placé en garde à vue fait en effet partie de l’entourage d'un Afghan placé sous surveillance, soupçonné d’être en lien avec les Talibans.

Ce que l'on sait sur l'homme en garde à vue

Au total, cinq personnes sont surveillées. C’est grâce à cette surveillance que le gardé à vue a pu être interpellé. Les agents du renseignement intérieur l’ont en fait suivi quand il sortait de son hôtel. Il est sorti quelques minutes du périmètre auquel il était astreint par cette MICAS, pour "Mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance".

C’était lundi après midi, au cœur de Paris. Selon nos informations, les policiers ont prétexté un défaut de port du masque pour le contrôler et l’interpeller. À ce stade, il est en garde à vue donc pour des faits de droit commun. En ce qui concerne le principal homme surveillé, il est sous le coup d’investigations plus poussées par les autorités françaises qui cherchent à déterminer précisément son lien avec les talibans.

Ce que l'on sait de l'homme soupçonné d'être proche des talibans

Depuis son arrivée en France, l’homme d’une trentaine d’années était jusque-là surveillé sous contrôle administratif dans une chambre d'hôtel de la région parisienne mais a violé son assignation à rési...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles