Affrontement. Au Venezuela, Juan Guaidó tente de contrer l’élection convoquée par le pouvoir

Efecto Cocuyo (Caracas)
·1 min de lecture

À l’approche des élections législatives convoquées par le régime début décembre, l’opposant Juan Guaidó confirme la tenue d’une consultation populaire. Elle est destinée à montrer le rejet par les citoyens de cette élection, dénoncée comme une manœuvre de Nicolás Maduro.

L’Assemblée nationale du Venezuela est, depuis décembre 2015, dominée par l’opposition, une première depuis 1999. Le dirigeant Nicolás Maduro a fixé de nouvelles élections législatives au 6 décembre 2020, mais ce scrutin est jugé illégitime par l’opposition.

À lire aussi: Politique. Venezuela : le camp de Maduro cherche à imposer de nouvelles législatives

Une consultation populaire pour rejeter l’élection

Une vingtaine de partis d’opposition tentent de contrecarrer cette élection législative, sous la houlette de l’opposant et président par intérim Juan Guaidó, désigné par l’Assemblée nationale comme tel. Ils convoquent une “consultation populaire” entre le 5 et le 12 décembre, annonce Efecto Cocuyo. Deux questions relayées par le site seront posées aux Vénézuéliens, dans le pays et à l’étranger, dont la principale :

Refusez-vous le scrutin du 6 décembre ou de toute autre date […] tant que des élections présidentielles libres, justes et vérifiables […] n’auront pas été garanties” et “demandez-vous à la communauté internationale de rejeter les résultats [de l’élection] ?”

À plusieurs reprises, la consultation demande aux Vénézuéliens d’affirmer leur volonté “de mettre fin au régime usurpateur de Nicolás Maduro”. L’initiative de l’opposition se déroulera à la fois en présentiel dans 3 000 points de vote, en

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :