Affront public, tensions avec William... Le prince Harry hors de lui depuis le jubilé

C'est un Harry bredouille et en colère qui a fait ses valises et a repris l'avion direction la Californie avec Meghan Markle, Lilibet, 1 an et Archie, 3 ans le dimanche 5 juin dernier. Heureux de retrouver les siens et le peuple britannique pour célébrer les 70 ans sur le trône d'Angleterre de sa grand-mère Elizabeth II, le prince Harry a vite déchanté. Il est même reparti furieux selon sa biographe Angela Levin comme le rapporte le magazine Closer. L'auteure affirme avoir été choquée par le visage du prince Harry lors de la messe du vendredi 3 juin, seul événement auquel le couple Sussex a finalement participé : "Ce qui m'a vraiment frappée ce jour-là, c'est sa colère, affirmait-elle à The Sun. Harry portait ses émotions sur son visage, il avait l'air absolument furieux."

Plusieurs raisons à cela selon elle. Le prince Harry ne s'attendait pas à ce que les Britanniques présents aux abords de la cathédrale Saint-Paul lors de la messe se mettent à les siffler, lui et sa femme Meghan. Autre détail : l'accueil que lui ont réservé les membres du clan royal. S'il s'est montré complice avec ses cousines Eugenie et Beatrice d'York, c'était visiblement tendu avec le reste de la famille : "Je pense qu'il est très contrarié d'avoir été superbement ignoré. Il a toujours l'impression qu'il doit s'excuser de quelque chose" poursuit sa biographe. L'entrevue de 15 minutes avec la Souveraine n'a pas dû arranger les choses.

Et que dire...

Lire la suite


À lire aussi

Koh-Lanta, l'île au trésor : Benoît sort l'anneau au conseil, le public jubile !
"Quel gland" : Un membre de la famille royale s'est lâché sur le prince Harry pendant le jubilé !
Famille royale : Une princesse tatouée, le tatouage révélé pendant le jubilé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles