Comment un affront infligé à Ursula von der Leyen en Turquie a provoqué une controverse en Europe

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Deux fauteuils pour trois. Sur des images tournées mardi 6 avril à Ankara, en Turquie, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, apparaît placée en retrait sur un divan lors de la réunion des présidents des institutions de l'UE avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Le président du Conseil européen, Charles Michel, et le président turc s'étant calés dans les deux fauteuils préparés pour la réunion, l'ancienne ministre allemande de la Défense, un peu désemparée, a d'abord cherché où s'installer avant d'opter pour le divan.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet affront infligé à Ursula von der Leyen a semé la controverse jusqu'à Bruxelles, mercredi 7 avril. Et pour cause, "les présidents des deux institutions ont le même rang protocolaire", a soutenu le porte-parole d'Ursula von der Leyen, tandis que le Conseil européen faisait savoir que son président avait la préséance sur la Commission pour le protocole international.

"La présidente von der Leyen a été surprise. Elle a décidé de passer outre et de donner la priorité à la substance. Mais cela n'implique pas qu'elle n'accorde pas d'importance à l'incident", a commenté son porte-parole, Eric Mamer. "Madame von der Leyen attend (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi