Affiche polémique à Béziers : Robert Ménard gagne son procès face aux associations féministes

·1 min de lecture

La justice donne encore raison à Robert Ménard. A l’automne 2017, le maire de Béziers avait suscité l’ire des associations de défense des droits des femmes en déployant une campagne de communication polémique sur les murs de sa ville. Affublées d’un slogan “Dotations, emplois aidés, logement, subventions... L’Etat étrangle les communes” qui dénonçait la baisse des dotations aux collectivités, les affiches montraient un homme enserrant le cou d’une femme. De quoi choquer les associations féministes, qui avaient saisi la justice pour faire retirer les affiches.

Le “mouvement citoyennes maintenant” et le “Collectif 13 pour le droit des femmes” avaient d’abord engagé une procédure d’urgence devant le Conseil d’Etat, le référé liberté, mais en vain. Ensuite, elles s’étaient tournés vers le tribunal administratif de Montpellier pour faire annuler - à titre symbolique - la décision du maire de Béziers, Robert Ménard, de mettre en place cette campagne d’affichage. Sans succès là non plus, puisque les juges de première instance avaient rejeté leur demande, et les avaient condamnées à payer 1.500 euros de frais de justice à la mairie.

La procédure d’appel s’est également conclue par une décision favorable à la mairie de Béziers. Dans son jugement du 18 janvier dernier, la Cour administrative d’appel de Marseille a épousé les vues du tribunal administratif. Comme en première instance, les juges d’appel ont admis que l’affiche utilise un “ton provocateur”. Mais elle “ne porte pas un message (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’Inde vante sa high-tech, appelle la planète à en profiter
Brexit : pour l’Irlande du Nord, le Royaume-Uni demande à l’UE le report des limitations sur la viande
La BCE doit-elle distribuer directement de l’argent aux ménages face à la crise ? Oui, plaide le CAE
Déconfinement : Jean Castex annonce la fin anticipée du couvre-feu et du port du masque à l'extérieur
Covid-19 : la vaccination rendue obligatoire à Moscou pour certains employés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles