AFFAIRES OUBLIÉES. Le mystère Kalinka Bamberski, cette ado à qui on a injecté la mort en pleine nuit

10 juillet 1982. Au lendemain d'une journée caniculaire, Kalinka Bamberski, 14 ans, est retrouvée sans vie dans sa maison de Lindau, en Allemagne. Son beau-père, Dieter Krombach, médecin réputé de la région, tente de la réanimer avec des injections, en vain. L'adolescente est morte. "Je l'ai prise dans mes bras, elle était toute froide, le côté droit du visage tout cyanosé", racontera sa mère, Danielle Gonnin, des années plus tard à l'Express.

Interrogé par la police, Krombach explique lui avoir fait, la veille, une injection à base de fer et de cobalt pour "l'aider à bronzer". L'adolescente, qui avait passé la journée dans la piscine avec son frère, se serait en effet plainte de ne pas avoir pris assez de couleurs. Pour Krombach, le diagnostic est simple : Kalinka est morte d'une insolation après avoir passé trop de temps en plein soleil...

Mais l'autopsie réfute cette théorie. En examinant le corps de l'adolescente, le médecin légiste découvre des traces de sang et de substances blanchâtres sur ses parties génitales. Sa vulve est également déchirée, et son œsophage recouvert de débris alimentaires. L'adolescente aurait-elle vomi ? Et surtout, a-t-elle été agressée ? Contre toute attente, le légiste ne se prononce pas sur les causes de la mort. Un mois plus tard, le 17 août 1982, l'affaire est classée par le parquet de Kempten.

La vérité ensevelie

C'est sans compter sur le père de Kalinka. En France, où il réside après avoir laissé (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

"Elle a été emmenée de force" : la mère de Jade révèle les raisons de sa disparition
Il creuse un tunnel suspect, le karma le lui fait payer
Michelle Martin : à quoi ressemble la nouvelle vie de l'ex-femme de Marc Dutroux ?
Elle assassine sauvagement sa mère et filme son agonie
Un petit garçon de 4 ans meurt sous les yeux de ses parents le jour des obsèques de son grand frère