Affaires François de Rugy : quatre questions sur son appartement près de Nantes

franceinfo
Selon Mediapart, le ministre de la Transition écologique a bénéficié d'un logement à loyer modéré alors qu'il ne remplissait pas les critères.

Nouvelle affaire pour François de Rugy. Comme le rapporte Mediapart jeudi 11 juillet, le ministre de la Transition écologique et solidaire aurait bénéficié, depuis 2016, d'"un logement à vocation sociale", alors qu'il ne remplit pas les critères de location. François de Rugy assure qu'il ignorait cette information.

>> Affaires François de Rugy : dîners, travaux... Suivez les dernières informations dans notre direct

Franceinfo fait le point sur cette nouvelle affaire qui embarrasse le ministre.

De quoi est-il accusé ?

En juillet 2016, le député François de Rugy est devenu locataire d'un appartement à Orvault, une commune proche de Nantes (Loire-Atlantique) située dans sa circonscription. Selon Mediapart, il s'agit d'un T2 de 48 m², acheté par son propriétaire dans le cadre du dispositif Scellier social. "Ce dispositif d'aide prévoit que les loyers soient plafonnés pour des locataires répondant à des critères stricts, notamment en matière de revenus modestes", écrit le site. Le loyer s'élève à "481 euros + 50 euros de charges", selon Mediapart, soit 531 euros.

Pour la commune d'Orvault, située en zone B1, ce plafond est de 34 790 euros pour une personne seule sans enfants à charge. A l'époque, le député, qui n'avait pas ses deux enfants à charge selon Mediapart, déclarait 47 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi