Face aux affaires, François Fillon dit avoir souvent "pensé à Pierre Bérégovoy"

Invité de "L'Emission politique" sur France ce jeudi soir, François Fillon est revenu sur les polémiques qui secouent sa campagne. Il a notamment confié que ces controverses lui avaient souvent fait penser à Pierre Bérégovoy, ex-Premier ministre qui s'était suicidé en 1993. 

Dans "L'émission politique" de France 2, ce jeudi soir, le candidat de la droite et du centre a dû évoquer les controverses médiatiques et judiciaires dont il est l'objet. Des soupçons d'emplois fictifs distribués à des membres de sa famille aux costumes de luxe offerts, qu'il dit avoir depuis rendus, par son ami Robert Bourgi, sa campagne a été troublée par de multiples affaires.

"Ça fait deux mois que la presse déverse sur moi, ma famille, des torrents de boue. Vous me permettrez ce soir de m’expliquer. J’ai été élu à 27 ans, ça fait 36 ans que je me consacre à la chose publique. J’ai été maire d’une ville de 15.000 habitants pendant 18 ans. (…) A-t-on une seule fois remis en cause mon honnêteté ? Jamais. J’ai président de la région des Pays de la Loire, y a-t-il eu des soupçons ? Jamais. J’ai été ministre, Premier ministre, ai-je été soupçonné de privilégier des intérêts privés sur l’intérêt général? Jamais", a énuméré l'ancien chef de gouvernement. 

Un drame survenu en 1993

La dégradation de son image auprès du public lui a évoqué la fin de carrière d'un autre personnage politique ayant dirigé le gouvernement français: "Et voici qu’à deux mois de la présidentielle, je deviens un personnage sulfureux et, pour tout dire, corrompu. Cette image qui bien évidemment me blesse et dans laquelle je ne me reconnais pas, m’a fait souvent penser à...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages