Affaires de bébés OGM : l’OMS crée un groupe d’études

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Après l'annonce par un scientifique chinois de la naissance de deux jumelles génétiquement modifiées, l’OMS veut prévenir de futures dérives.

C’est une grande première : l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé lundi 3 décembre la mise en place d’un groupe de recherche sur la manipulation génétique. L’organisme de l’ONU réagit ainsi à l’annonce par le chercheur chinois He Jiankui de la naissance de deux jumelles dont l'ADN a été modifié pour les rendre résistantes au virus du sida. Leur père est en effet infecté par le VIH. Une telle manipulation "ne peut avoir lieu sans des directives claires", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le responsable de l'OMS.

"Répondre aux problèmes éthiques et de sécurité"

La communauté scientifique dans son ensemble a condamné cette expérience. Même Pékin a exigé la suspension des "activités scientifiques des personnes impliquées". "L'OMS réunit des experts et nous travaillons avec les Etats membres [...] pour discuter des critères et des directives pouvant répondre aux problèmes éthiques et de sécurité au sein de la société", a précisé Tedros Adhanom Ghebreyesus. Le directeur de l’OMS n’a donc pas directement ciblé l’action de He Jiankui.

Les membres du ce groupe devront, entre autres, "se poser cette simple question : « Devons-nous même aborder cela ? »", a souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus. Les universitaires, les experts de l'OMS et les spécialistes médicaux gouvernementaux qui le composent ont devant eux une "feuille blanche", a-t-il précisé. Pendant son discours par ailleurs, il a publiquement refusé (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi