Affaires au sein de la FFF : ce que contient l'enquête explosive de Romain Molina

Une enquête explosive pour la Fédération française de football  (FFF). Un journaliste indépendant, Romain Molina, décrit une forme de loi du silence institutionnalisée dans un long article issu de deux ans de travail et publié ce vendredi dans un titre de la presse norvégienne. Selon lui, durant 40 ans, la FFF aurait tenté de cacher des abus sexuels. Des cas d'abus, mais aussi d'agression et de harcèlement sexuels sur majeurs et mineurs qui n'auraient, dans la plupart des cas, jamais été signalés aux autorités.

>> LIRE AUSSIFootball : Noël Le Graët, président de la FFF, n'a «pas du tout l'intention d'arrêter»

"Que ce soit des abus sur mineurs, des attouchements, des violences, du chantage sexuel ou autres, soit des crimes punissables par la loi française, en aucun cas la fédération n'a saisi l'autorité. À une reprise seulement, parce que les joueuses avaient menacé de faire grève", raconte le journaliste français au micro d'Europe 1. "Sur les neuf autres cas, ils n'ont jamais saisi quelqu'un."

Une entraîneuse accusée de relations sexuelles auprès de mineurs

Dans cette enquête, Romain Molina évoque une entraîneuse licenciée de la fédération française après de supposées relations sexuelles avec des joueurs mineurs à Clairefontaine. Si le président Noël Le Graët a alerté par courrier le procureur de la République, le journaliste affirme également que cette coach a continué à travailler auprès d'enfants.

Sur les dix cas évoqués dans son article, Romain Molina avance que ...


Lire la suite sur Europe1