Affaire Weinstein : un tribunal de Los Angeles abandonne les charges contre l'ancien producteur américain

En février dernier, Harvey Weinstein, l’ex-producteur déchu et parrain de Hollywood a été condamné à 16 ans de prison pour des faits de viol et agressions sexuelles datant de 2013 sur une actrice et mannequin européenne dans un hôtel de Beverly Hills. Lors de cette condamnation, le tribunal avait indiqué que Harvey Weinstein allait devoir purger cette peine à la suite de celle de 23 ans d’emprisonnement décidée après sa condamnation à New York en 2020 pour des faits similaires. Ce mardi, un juge de Los Angeles a lui décidé d’abandonner les chefs d'accusation restants contre l'ancien « roi » du cinéma.

À lire aussi Pourquoi y a-t-il des étoiles sur le trottoir à Hollywood ?

Dans cette affaire, les jurés de Los Angeles n’ont pas réussi à atteindre l'unanimité nécessaire pour prononcer un verdict concernant les accusations de deux autres femmes, dont Jennifer Siebel Newsom, la femme du gouverneur de Californie. Dans ce cas, la justice devait se prononcer sur la tenue d'un éventuel nouveau procès pour ces chefs d'accusation spécifiques, mais le parquet avait annoncé son souhait de les abandonner.

Depuis 2017, plus de 90 femmes, dont certaines stars du cinéma comme Angelina Jolie ou Gwyneth Paltrow ont accusé l’ancien producteur de harcèlement, d'agressions sexuelles ou de viols. Mais le délai de prescription a été dépassé dans nombre de ces affaires, qui remontent pour certaines jusqu'à 1977. Lors de nombreux témoignages, Harvey Weinstein a été dépeint comme un préda...


Lire la suite sur LeJDD