Affaire Weinstein : la défense rejette la plainte pour harcèlement sexuel envers l'actrice Ashley Judd

Julia Fernandez
Le producteur déchu vient d'être en partie disculpé par le tribunal de New York dans le procès pour harcèlement sexuel qui l'oppose à Ashley Judd, l'une des premières actrices à avoir osé témoigner contre ses agissements.

Harvey Weinstein risque toujours la prison à vie à l'issue de son procès pour viol et des multiples procédures pénales engagées contre lui. Cependant, le tribunal de la ville de New York vient de rejeter l'un des chefs d'accusation dans le procès qui l'oppose à Ashley Judd. L'actrice, l'une des premières à avoir osé prendre la parole contre le producteur hollywoodien tout-puissant, l'avait accusé de harcèlement sexuel.

Selon le site Deadline, cette charge vient d'être abandonnée au motif que la plainte ne remplissait pas les critères légaux spécifiques. Selon le juge, "la Cour a statué qu'il n'était pas déterminant que la Plaignante ait été harcelée sexuellement au sens familier du terme"; ces propos renvoient à une déclaration du juge fédéral datant de septembre dernier, selon laquelle la rencontre de l'actrice et de Weinstein dans une chambre d'hôtel, remontant aux années 1990, ne remplissait pas les critères de définition légaux du harcèlement sexuel au travail, puisque les deux parties se trouvaient alors dans un cadre privé.

Une petite victoire pour Weinstein, qui est toutefois loin d'avoir remporté la guerre : la plainte d'Ashley Judd pour "diffamation et interférence intentionnelle avec potentiel avantage économique" est toujours valide. En effet, l'actrice accuse le producteur d'avoir mis un frein à sa carrière à la fin des années 1990, alors que Peter Jackson et Fran Walsh l'envisageaient pour jouer le rôle d'Arwen dans la trilogie du Seigneur des Anneaux. Le réalisateur et la productrice ont alors été dissuadés par Weinstein de ce choix, en sous-entendant qu'elle était "infernale" sur les tournages. Selon Judd, ce coup bas aurait résulté de représailles de la part de Weinstein suite à son refus de céder à ses avances, et aurait sérieusement entravé sa carrière à Hollywood pendant de nombreuses années.Sur les quatre chefs d'accusation portés par la comédienne, la Cour du tribunal de New York n'en a donc rejeté qu'un seul.

Interpellé en mai 2018, Harvey Weinstein a été inculpé de viol, d’acte sexuel forcé et de fellation forcée pour un total de six chefs d'accusation. Près de 60 femmes ont accusé Weinstein d'agression et de harcèlement sexuels. La bataille juridique continue.