Affaire Troadec : ce stéthoscope bizarrement utilisé par Hubert Caouissin

·1 min de lecture

Hubert Caouissin s'était préparé, mais il l'a répété devant la cour d'Assises de Nantes ce lundi 28 juin, pas à tuer la famille Troadec. La nuit du 16 au 17 février 2017, comme le rapportent nos collègues du Parisien, il ne comptait que rassembler "des informations", pour nourrir le dossier qu'il constituait contre son beau-frère Pascal Troadec, qu'il a intitulé "crapule". Et dans les affaires qu'il estimait nécessaire, il embarque un outil qu'on trouve plus souvent dans une sacoche de médecin : un stéthoscope.

Ce qui étonne, et en premier lieu la présidente de la cour d'assises de Nantes, Karine Laborde. Au cours de son interrogatoire, la magistrate n'est pas tendre avec l'accusé : "Vous avez vraiment pensé qu’on pouvait écouter aux portes avec un stéthoscope ?" La technique, vue et revue dans les films d'espionnage, paraît en effet artisanale. Et la magistrate de ne pas cacher sa surprise, qu'Hubert Caouissin, qui se présente comme une personne curieuse et avide de recherche : "C’est étonnant de la part d’un homme qui s’intéresse à tout comme vous…" Pour l'accusé, rien d'anormal pourtant : il assure : "J'espérais vraiment entendre des sons".

Mais c'est une autre hypothèse sur l'utilisation de son stéthoscope que soulève le procureur Stéphane Cantéro. Le magistrat s'appuie sur les déclarations du fils des accusés, âgé à l'époque de 8 ans, qui a raconté les confessions de son père : "Il m'a dit qu'il en avait marre, qu'il voulait les faire parler en les assommant et en ligotant". (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Cédric Jubillar bientôt remis en liberté ? Cette faille exploitée par son avocat
Diana aurait été "intimidée et déconcertée" par Meghan Markle : cet expert explique
VIDEO - "On s’en fiche !" : Pascal Praud agacé par un chroniqueur et ses soucis personnels
Affaire Lucas Tronche : un indice essentiel découvert
Hommage à Diana, Charles rongé par les regrets : "Il trouve ça terriblement dur"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles