Affaire Troadec Hubert Caouissin, un «ours» d’une «jalousie disproportionnée»

Libération.fr

A Pont-de-Buis-lès-Quimerch, personne ne semblait connaître l’assassin présumé de la famille d’Orvault, qui vivait cloîtré dans sa ferme avec sa compagne. Pour les psychiatres, son cas illustre la discordance souvent observée entre l’horreur des faits et la banalité de la personnalité des criminels.

Une petite commune marquée par «l’horreur». La brume s’est levée ce vendredi sur la ferme du Stang, à Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère). Le soleil est revenu, et les policiers en charge de l’enquête sur les «assassinats» des membres de la famille Troadec, à Orvault (Loire-Atlantique), sont repartis. Pendant quatre jours, ils ont passé au peigne fin les 32 hectares de la propriété de Hubert Caouissin, qui a avoué les quatre meurtres, et y ont retrouvé des «fragments de corps humain» et des bijoux appartenant à son beau-frère, sa belle-sœur et leurs deux enfants. Cet homme de 46 ans l’avait achetée il y a un an et demi et y vivait depuis «cloîtré» avec sa compagne, Lydie Troadec, la sœur du père de famille tué. «Je ne connais personne qui le connaît», résume Roger Mellouët, maire (PS) de la commune et conseiller départemental. Cet élu de 68 ans ne les avait pas même croisés un jour d’élection : Hubert Caouissin n’était pas inscrit sur les listes électorales.

A Logonna-Quimerch, la localité voisine, «personne non plus ne le connaît», assure Patrick, un voisin de la ferme du Stang, pour qui l’assassin présumé des Troadec était un «ours» asocial. «S’ils avaient voulu s’intégrer, ils seraient venus se présenter… Mais ils ne l’ont jamais fait, soupire ce salarié agricole de 48 ans. On s’est dit qu’ils voulaient la tranquillité, et ça, on le respecte.» Un agriculteur voisin, lui, a pris l’initiative d’aller se présenter à ces «sauvages».«Ça a duré cinq minutes, et je suis resté sur le seuil de la porte», se souvient le sexagénaire, qui refuse de donner son nom.

A vrai dire, le couple n’était pas plus connu à Plouguerneau, une commune littorale du Finistère située 60 kilomètres (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Hollande vu comme «victime expiatoire» dans un documentaire
«Face au FN, la gauche a choisi la solution de facilité»
Gauche et droite dans un paradigme de l’immobilité
La victoire idéologique de Marine Le Pen
Signal d’alarme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages