Affaire Troadec : deux personnes en garde à vue, leurs identités pas encore confirmées

Libération.fr
La maison des Troadec, à Orvault (Loire-Atlantique).

Trois jours après la découverte, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), de la voiture du fils de la famille disparue, deux personnes sont entendues par les policiers dans le Finistère. Selon «le Parisien», l'enquête s'orienterait vers un litige «sur fond d'héritage».

Nouvel épisode, ce dimanche, dans l’enquête sur la disparition des Troadec, à Orvault (Loire-Atlantique). Le procureur de la République de Nantes a confirmé que deux personnes avaient été placées en garde à vue à Brest (Finistère), département d’où est originaire le couple. Pierre Sennès s’est toutefois refusé à dévoiler l’identité des personnes interrogées, alors que plusieurs médias dont l’AFP affirment qu’il s’agit de la sœur et du beau-frère de Pascal Troadec. Le Telegramme précise s’agit de la sœur et de son ex-compagnon. Le couple aurait déjà été entendu au premier jour de l’enquête puis relâché, indique pour sa part le quotidien régional Presse Océan. Il pourrait s’agir d’un litige «sur fond d’héritage familial», selon le Parisien.

Cette garde à vue survient trois jours après la découverte à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), à quarante-cinq minutes de route d’Orvault, de la voiture de Sébastien, le fils de la famille nantaise. Le pantalon de sa sœur, Charlotte, et diverses cartes avaient pour leur part été retrouvés la veille à Dirinon (Finistère), non loin de Brest. Un livre d’enfant de leur père, quand celui-ci était encore collégien, a également été découvert à 500 mètres de là. Cette dissémination d’éléments avait d’ailleurs conduit les enquêteurs à s’interroger sur un possible «jeu de piste un peu morbide». «C’est sûr que si on continue dans les jours qui viennent à retrouver ça et là des objets, un peu comme des petits cailloux qu’on aurait semés, cette hypothèse va se confirmer», avait confié Pierre Sennès vendredi, lors d’une conférence de presse.

 «Difficile de travailler quand tout est déjà dans la presse»

En attendant, l’enquête de la PJ se poursuit. Des expertises ont notamment (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Affaire Troadec : deux personnes en garde à vue
Pendant le rassemblement pro-Fillon, contre-manifestation contre la «corruption»
Fillon harangue ses partisans et renvoie sa famille politique «à son examen de conscience»
«Fillon, tiens bon!», les fidèles affichent leur résistance
Lâché par son camp, Fillon rassemble ses soutiens au Trocadéro

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages