Affaire Theranos : Elizabeth Holmes fait appel de sa condamnation

À l'aide d'un récit et d'une apparence très travaillés, Elizabeth Holmes était parvenue en quelques années à gagner la confiance de sommités et à lever des fonds auprès de prestigieux investisseurs attirés par le profil de cette jeune femme, une rareté dans le monde masculin des ingénieurs californiens.  - Credit:JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
À l'aide d'un récit et d'une apparence très travaillés, Elizabeth Holmes était parvenue en quelques années à gagner la confiance de sommités et à lever des fonds auprès de prestigieux investisseurs attirés par le profil de cette jeune femme, une rareté dans le monde masculin des ingénieurs californiens. - Credit:JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

« Je suis dévastée par mes échecs. Il ne s'est pas passé un jour ces dernières années sans que je sois profondément touchée par ce que les gens ont traversé à cause de mes erreurs », avait déclaré Elizabeth Holmes lors de son procès. Et pourtant, l'ancienne égérie de la Silicon Valley refuse sa condamnation à onze ans de prison pour fraude dans la gestion de sa start-up californienne Theranos. L'étoile de la Silicon Valley a fait appel du verdict et de la peine requise. Ses avocats ont jusqu'au 3 mars pour fournir les documents nécessaires à la procédure, d'après une note déposée lundi auprès de la Cour d'appel.

Elizabeth Holmes avait fondé Theranos en 2003, à 19 ans seulement, promettant de révolutionner les diagnostics sanguins avec un nouvel instrument rapide, indolore et moins cher que les méthodes des laboratoires traditionnels. En janvier dernier, après quatre mois d'un médiatique procès au tribunal de San Jose (Californie), elle a été reconnue coupable d'avoir menti aux investisseurs sur les avancées réelles de son entreprise. Un juge a récemment fixé sa peine à un peu plus de 11 ans, au lieu des 15 ans requis par le parquet.

À LIRE AUSSIAurélie Jean – Affaire Theranos : une leçon pour les (mauvais) investisseurs

Le juge a précisé qu'elle avait jusqu'au 27 avril pour débuter sa peine.