Affaire Tapie-Adidas : la justice européenne entre en jeu

·1 min de lecture
Bernard Tapie à son procès en appel pour l'arbitrage litigieux de la vente d'Adidas par le Crédit lyonnais.
Bernard Tapie à son procès en appel pour l'arbitrage litigieux de la vente d'Adidas par le Crédit lyonnais.

Un nouvel épisode vient ponctuer l'affaire tentaculaire opposant Bernard Tapie au Crédit lyonnais. Ce mercredi, l'homme d'affaires de 78 ans a obtenu une victoire dans son marathon judiciaire : la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) examinera, pour la première fois, la légalité de la vente d'Adidas par la banque en 1993. Cette opération a marqué le point de départ des déboires judiciaires toujours en cours de l'ancien propriétaire d'Adidas.

Le tribunal de commerce de Paris a fait droit ce lundi, à la demande de Bernard Tapie, actuellement jugé en appel pour l'arbitrage controversé censé solder en 2018 ce conflit. L'ancien ministre a demandé à saisir la CJUE pour qu'elle tranche l'interprétation du droit européen sur cette affaire. L'entrepreneur, malade d'un cancer, affirme avoir été « grugé » par le lyonnais. La plus haute juridiction européenne ne pouvant être saisie directement par des citoyens, Bernard Tapie répétait cette demande depuis plusieurs années devant chaque tribunal ou cour en Europe examinant un des volets de l'affaire Adidas, à l'origine de sa faillite personnelle, en 1994, et d'un marathon judiciaire depuis plus de vingt-cinq ans.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. Perquisitions dans deux résidences de Bernard Tapie

Le rachat d'Adidas, « l'affaire de sa vie »

Bernard Tapie s'est réjoui de cette nouvelle, à l'occasion de son procès pour soupçons d'« escroquerie » autour de l'arbitrage. « Cette fois, c'est fait (?), on va pouvoir enfin mettre les c [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles