Publicité

Affaire Sylvain Tesson : la directrice artistique du Printemps des poètes démissionne

Un collectif de 1 200 acteurs du monde de la culture s’était opposé, au sein d’une tribune publiée ce jeudi dans les colonnes de Libération, à la nomination de Sylvain Tesson au poste de parrain du Printemps des poètes. Les signataires estimaient que ce choix venait « renforcer la banalisation et la normalisation de l’extrême droite dans les sphères politique, culturelle, et dans l’ensemble de la société ». À la suite de cette polémique, Sophie Nauleau, directrice artistique de la manifestation annuelle, a démissionné ce vendredi 26 janvier.

« Une cabale effarante »

« Le choix, que j’assume pleinement, de Sylvain Tesson pour féerique parrain de “La Grâce” (thème de l’édition 2024) a déclenché une cabale effarante, consternante pour ne pas dire monstrueuse. Dans ce contexte, aucune parole n’étant audible, j’ai préféré réserver la mienne au silence », a-t-elle expliqué à l’AFP. Pour l’heure, l’auteur, lui, reste parrain de la 25e édition du Printemps des poètes qui se tiendra du 9 au 25 mars prochains.

À lire aussi Sylvain Tesson parrain du Printemps des poètes : le grand mensonge continue

Les pétitionnaires reprochent à l’écrivain de 51 ans, prix Renaudot en 2019 pour La Panthère des neiges, d’être une « figure de proue de (l’)’extrême droite littéraire’ ». Il a notamment préfacé plusieurs romans de Jean Raspail, écrivain monarchiste et catholique traditionaliste, admiré par les identitaires, décédé en 2020. La ministre de la Culture, Rachida Dati, et le ministre...


Lire la suite sur LeJDD